19461973 ENGAGEMENT DES CHERCHEURS | REVLEFTAFRICA

PERSPECTIVES REVOLUTIONNAIRES AFRICAINES ET ENGAGEMENT DES CHERCHEURS DANS LES ANNEES 1960-70

1960-1995 : Militant, compagnon de route, témoin, chercheur, journaliste, directeur de mémoires et de doctorats, éditeur, analyste. L’impossible équilibre entre amitiés révolutionnaires, collaborations éditoriales et scientifiques, défense ‘inconditionnelle’, distanciation critique et méfiances révolutionnaires anti-coloniales !

Jean COPANS 

Ce très long titre laisse bien entendre l’étendue du champ où j’ai pu ‘m’engager’ pratiquement ou intellectuellement, sur la longue durée ou ponctuellement, à titre personnel ou collectif. Pour ne pas sombrer dans le nombrilisme de souvenirs trop personnels je propose un ensemble de présentations alternatives fondées sur des entrées distinctes. Il m’est évidemment impossible dans le temps imparti, et au vu du format cadrant mon intervention, un panel de discussion, de tout aborder simultanément de manière Chronologique, thématique, analytique ou bien entendu réflexive. Le texte se présente donc comme une série d’énumérations qu’il est possible de privilégier ou d’articuler de différentes manières. Ma chronologie dépasse la double décennie de la conférence puisqu’elle comporte quelques « retours vers le futur » à partir de 1980.
 

Ce texte ne constitue pas une contribution académique en bonne et due forme puisque je participe au titre de témoin-(petit) acteur et non de spécialiste du domaine. Cela explique son caractère souvent allusif et l’abondance du référencement bibliographique qui sont autant de petits cailloux (blancs !) signalant les étapes et les préoccupations de mon cheminement. Il est composé de trois partes : une table des rubriques, un argumentaire et un rappel de ma démarche intellectuelle, complétées des éléments bibliographiques de mes écrits les plus pertinents selon moi classés selon les rubriques proposées.

Eléments de réflexion sur la Gauche marxiste sénégalaise

Thierno DIOP

La Gauche marxiste sénégalaise a constitué l’avant-garde de notre peuple dans sa lutte contre le colonialisme et l’impérialisme. Elle a payé le plus lourd tribut dans cette lutte. Il est à noter cependant que bien qu’ayant contribué à l’éveil des consciences et participé aux différentes luttes, cette gauche n’est pas sortie victorieuse de ces luttes. Quelles sont les causes de l’échec de la gauche marxiste au Sénégal ? Quelles leçons tirer de cet échec  pour sortir cette gauche de sa léthargie afin de lui faire reprendre son rôle d’avant-garde dans les batailles pour l’organisation , la conscientisation, la mobilisation et la lutte des masses populaires pour l’achèvement de la libération nationale et l’émancipation sociale ?

CONTACT

Nous écrire

Pour toute question, envoyez-nous un message ci-dessous.

Adresse

30 OCTOBRE 2019

Université Cheikh Anta Diop

Salle de Conférences UCAD 2

Dakar, Sénégal 

31 OCTOBRE 2019

01 NOVEMBRE 2019

Almadies

Hotêl Fleur de Lys

Dakar, Sénégal 


Mail: 

revleftafrica@rosalux.org

bianchinidakar@outlook.com

  • Gris Icône YouTube
  • Facebook - Gris Cercle